logo rapadonf

Comment dimensionner une installation photovoltaïque autonome ?

Table des matières

L’installation photovoltaïque autonome est une solution écologique et durable pour produire de l’électricité sans dépendre du réseau électrique. Toutefois, le dimensionnement de ce type d’installation nécessite une expertise technique pointue pour assurer son fonctionnement optimal et ses performances. Dans cet article, nous allons vous guider et vous fournir les informations nécessaires pour réussir le dimensionnement de votre installation photovoltaïque autonome.

Tout savoir sur l’installation photovoltaïque autonome

Le premier point à prendre en compte est la quantité d’énergie solaire disponible sur place. Pour ce faire, il est nécessaire de connaître l’ensoleillement moyen annuel et l’orientation du site afin de pouvoir estimer la production d’énergie solaire possible. Une fois que ces informations sont connues, il est possible de procéder à l’étude du système photovoltaïque proposé. La première étape consiste à déterminer le nombre et le type de panneaux solaires installés selon la quantité d’énergie solaire disponible sur place. Il est important de choisir des panneaux solaires de haute qualité avec une efficacité optimale pour le site considéré. Les types les plus couramment utilisés sont les panneaux polycristallins et les panneaux monocristallins, qui offrent des performances supérieures à celles des autres types de cellules photovoltaïques. Lors du dimensionnement du système, il est également nécessaire de déterminer le type d’onduleur ou d’inverter à utiliser pour convertir la tension produite par les panneaux solaires en courant alternatif qui peut être utilisé par l’utilisateur final. Les onduleurs sont généralement classés selon leur puissance nominale et leur technologie (monophasée ou triphasée). Selon la puissance nominale totale requise, plusieurs onduleurs peuvent être installés en parallèle pour atteindre la capacité requise. Une fois que les composants du système photovoltaïque ont été choisis, il est nécessaire de procéder au dimensionnement des batteries au plomb-acide chargées par l’onduleur afin de fournir l’alimentation électrique nécessaire en cas d’absence prolongée d’ensoleillement ou de conditions météorologiques défavorables. Le dimensionnement des batteries se fait habituellement en fonction du temps que l’utilisateur souhaite disposer sans ensoleillement et/ou sans production d’énergie (autoconsommation). Enfin, les charges connectées doivent être prises en compte, car elles influenceront directement la taille des composants du système photovoltaïque. Dans l’ensemble, bien que le dimensionnement soit une tâche complexe et exigeante en termes de temps et de compétence technique, elle est indispensable pour assurer une installation photovoltaïque, autonome, durable et rentable.

Les différents types d’installations photovoltaïques autonomes

Pour bien dimensionner une installation photovoltaïque autonome, il est important de connaître les différents types d’installations disponibles et leurs caractéristiques pour déterminer la configuration appropriée. Il existe trois principaux types d’installations photovoltaïques autonomes qui peuvent être utilisés pour fournir de l’électricité à un site donné : les systèmes hybrides, les systèmes off-grid et les systèmes on-grid. Chacun de ces systèmes présente des avantages et des inconvénients différents et chacun est adapté à des applications particulières. Les systèmes hybrides combinent l’utilisation de sources d’alimentation renouvelables, telles que le solaire, avec un moteur thermique ou une batterie pour stocker l’énergie. Les systèmes hybrides sont souvent utilisés pour fournir de l’alimentation aux sites isolés qui ne sont pas accessibles au réseau public et qui nécessitent une alimentation fiable et constante. Cependant, ce type d’installation nécessite plusieurs composants coûteux tels que des panneaux solaires, des batteries et un générateur thermique, ce qui peut être très coûteux. Les systèmes off-grid ne nécessitent pas d’accès à un réseau public puisqu’ils sont entièrement autonomes. Ces systèmes peuvent être installés sur des sites isolés où aucune infrastructure n’est présente. Ils nécessitent généralement moins de composants qu’un système hybride, mais peuvent être plus coûteux en raison du coût initial des batteries nécessaires pour stocker l’énergie produite par les panneaux solaires. Enfin, les systèmes on-grid font partie intégrante du réseau public. Ces installations peuvent être raccordées au réseau public afin que l’excès d’électricité produit puisse être revendu ou le cas échéant, acheter de l’électricité du réseau public si la production photovoltaïque est insuffisante pour couvrir la demande du site donnée. Les systèmes on-grid sont souvent plus faciles à installer et moins couteux que les autres types d’installations photovoltaïques, mais ils peuvent ne pas être adaptés aux sites isolés où aucun accès au réseau public n’est disponible. Chaque type d’installation photovoltaïque autonome a ses propres avantages et inconvénients en termes de coût, facilité d’installation et fiabilité.

Facebook
LinkedIn
Twitter
Nos derniers articles