logo rapadonf

Booba tacle Maes, et son Bercy reporté pour cause de mandat d’arrêt

Table des matières

Alors que Maes avait donné rendez-vous à ses fans pour son premier Bercy le 16 février 2024, le rappeur va devoir patienter. En effet, son spectacle a été reporté au 19 décembre 2023 en raison d’un problème judiciaire qui le concerne. Pas de chance pour le rappeur de Sevran, qui voit son événement majeur repoussé.

Ce report a suscité une réaction de Booba, qui ne s’est pas gêné pour tacler son protagoniste. Le Duc n’a pas hésité à lancer une pique sur Twitter, déclarant « @MaesOfficiel c’est le repousseeyyyyy ». Une petite pique bien sentie de la part du rappeur du 92i.

Un mandat d’arrêt international contre Maes

C’est sur Twitter que Maes a annoncé le report de son Bercy, dont les tickets avaient été vendus en 15 000 exemplaires. Dans un communiqué, l’équipe du rappeur a expliqué que ce report était dû à un mandat d’arrêt international émis contre l’artiste par le tribunal correctionnel de la 13e chambre. Ce mandat représente un risque d’incarcération pour Maes, qui a donc préféré ne pas maintenir ses dates de showcase et concert. Une décision difficile, mais nécessaire pour éviter de décevoir ses auditeurs en cas de mise à exécution du mandat d’arrêt.

Booba, quant à lui, voit dans cette situation une défaite pour Maes. Il n’a pas manqué de le faire savoir sur Twitter, en déclarant que le rappeur ne foulerait jamais la scène de Bercy. Un tacle de plus dans la guerre qui oppose les deux rappeurs depuis plusieurs années.

Booba, toujours là pour tacler Maes

Le rappeur du 92i ne s’est pas arrêté là dans ses provocations envers Maes. Il a également interprété le séjour de son protagoniste à Dubaï comme une cavale. Toujours sur Twitter, Booba a lancé « @MaesOfficiel donc là t’es en cavale à Dubaï mode grand banditisme pour esquiver un jugement pour une bagarre entraînant 6 jours d’ITT ? C’est ça que t’es en train de faire Georgey ? Vraiment ?! ». Des propos provocateurs qui en disent long sur l’animosité entre les deux rappeurs.

Face à ces attaques, Maes a réagi en considérant que le juge était jaloux de sa carrière et que le mandat d’arrêt était une tentative de l’empêcher de se produire. Il a affirmé sur les réseaux sociaux :

« Mr le juge sachez que vous n’êtes qu’un jaloux de la réussite d’un ARABE de cité. Désolé à tous et on se donne rendez-vous en décembre« .

Un message fort qui témoigne de la détermination de Maes malgré les obstacles.

Ce report de Bercy pour cause de mandat d’arrêt a suscité de nombreuses réactions chez les fans de Maes et de Booba. Les deux rappeurs continuent de s’affronter à distance, alimentant ainsi la rivalité qui les oppose depuis plusieurs années.

A lire aussi : Et si le parc des princes de Booba se faisait le jour du Bercy de Maes ?

Par Samuel HOUNKPE, le meilleur connaisseur et puriste du rap français t’entends jeune PD???

Facebook
LinkedIn
Twitter
Nos derniers articles